JAKUB JÓZEF ORLIŃSKI & IL POMO D'ORO

Sur le Web

Découvrez le site internet de Jakub Jozef Orlinski
Découvrez le site internet de Il Pomo d'Oro
 
Carte Google Maps pour visualiser le lieu du concert
JAKUB JOZEF ORLINSKI
Le contre-ténor polonais Jakub Józef Orliński s’est forgé la réputation d’un chanteur à la beauté vocale frappante et à la présence scénique audacieuse. Cet automne voit la parution chez Erato/Warner Classics de son très attendu premier enregistrement, Anima Sacra, un récital d’arias sacrées du 18ème siècle redécouvertes, avec l’ensemble baroque Il Pomo d’Oro dirigé par Maxim Emelyanychev.
La carrière de Jakub Józef Orliński a progressé rapidement suite aux prix qu’il a remportés dans d’importants concours des deux côtés de l’Océan Atlantique, dont le Metropolitan Opera National Council en 2016 et le Concours interna- tional de chant Marcella Sembrich en 2015. Durant l’été 2017, il a été propulsé sur la scène internationale grâce à sa poignante interprétation de « Vedrò con mio diletto » de Vivaldi sur France Musique, qui a très vite obtenu plus de deux millions de vues sur Internet.
 
Parmi les points forts de la saison 2018/19, citons une tournée internationale avec Il Pomo d’Oro à l’occasion de la sortie de son premier album, ainsi que des débuts en concert au Carnegie Hall de New York avec des membres du New York Baroque Incorporated. Il donne un récital à la Fundacío Vicotria de los Ángeles de Barcelone ainsi que des concerts en Pennsylvanie et en Louisiane. Il débute avec le Philharmonique de Varsovie dans Le Messie de Haendel et au Festival Bach de Montréal dans un programme d’airs de Bach, Haendel et Vivaldi. A l’opéra, il fait ses débuts au Festival de Glyndebourne dans le rôle d’Eustazio dans Rinaldo de Haendel et il retourne à l’Opéra de Francfort pour reprendre son interprétation dynamique du rôle-titre dans la même œuvre. Il est de retour à Francfort dans le rôle d’Unulfo dans Rodelinda, qui marque également ses débuts à l’Opéra de Lille sous la direction d’Emmanuelle Haïm.
 
La saison 2017/18 a compris des récitals très applaudis au Wigmore Hall, au Festival de Lacoste de Pierre Cardin, au Festival de musique de chambre de Saint-Paul-de-Vence et au Festival Nits de Clássica de Girone, en Espagne. Il a fait ses débuts à l’Opéra de Francfort et dans le rôle-titre de Rinaldo de Haendel, ainsi qu’au Festival d’Aix-en-Provence dans le rôle d’Orimeno dans Erismena de Cavalli, qu’il a par la suite interprété en tournée au Château de Versailles et au Festival de Saint-Denis. Il a participé à une tournée de Rinaldo avec The English Concert sous la baguette de Harry Bicket, il a fait ses débuts dans la série Music of the Baroque à Chicago avec un programme d’extraits de Vivaldi dirigés par Jane Glover et il a rejoint la Capella Cracoviensis pour Samson de Haendel.
 
On a pu entendre Jakub Józef Orliński au Carnegie Hall dans Le Messie de Haendel avec Musica Sacra et l’Oratorio Society of New York, une œuvre qu’il a également interprétée pour ses débuts avec l’Orchestre symphonique de Houston et le Portland Baroque Orchestra. Il a participé au Festival Haendel de Karlsruhe pour le Nisi Dominus de Vivaldi et des extraits du Dixit Dominus de Haendel. Encore étudiant à la Juilliard Scholl de New York, il a interprété les rôles du Réfugié dans Flight de Jonthan Dove et Ottone dans Agrippina de Haendel conjointement avec le Festival La Serenissima : Musiques et arts de la République de Venise organisé par le Carnegie Hall.
 
Jakub Józef Orliński a triomphé dans de nombreux concours internationaux, remportant le Premier prix au Concours Lyndon Woodside Oratorio-Solo de l’Oratorio Society of New York en 2016, le Second prix du Concours international de chant Stanislaw Moniuszko, le Premier et le Second Concours international de musique vocale ancienne en Pologne, où il a reçu une Mention spéciale et le Prix spécial, le Premier prix du Concours de chant Rudolf Petrák en Slovaquie, la troisième place du Concours de chant Debut d’Igersheim (Allemagne), une Mention spéciale lors du huitième Concours annuel Mazovian Golden Voices en Pologne, ainsi que la troisième place au Grand Prix de l’Opéra de Bucarest (Roumanie).
 
Tout en obtenant son diplôme d’interprétation vocale avec Anna Radziejwska à l’Université de musique Frédéric Chopin de Varsovie, il a participé au prestigieux programme de jeunes artistes Opera Academy au Teatr Wielki-Opera Narodowa, où il a étudié avec Eytan Pessen et Matthias Rexroth. Il est diplômé de la Juilliard School après y avoir étudié avec Edith Wiens.
 
À ses heures perdues, Jakub Józef Orliński pratique le break dance, en plus d’autres styles de danse. Ses réalisations dans ce domaine comprennent, entre autres, des prix dans de nombreux concours de danse : quatrième place au Concours Red Bull BC One Poland Cypher, deuxième place au Stylish Strike – Top Rock Contest et deuxième place au Concours The Style Control. Il a également figuré sur une publicité pour la marque de vêtements CROPP, ainsi qu’en tant que danseur, mannequin et acrobate lors de campagnes pour Levi’s, Nike, Turbokolor, Samsung, Mercedes-Benz, MAC Cosmetics, Danon et Algida.
Jakub Józef Orliński est un artiste exclusif Erato/Warner Classics.
 
FRANCESCO CORTI
Francesco Corti est né à Arezzo dans une famille musicienne en 1984. Il étudie l’orgue et le clavecin à Pérouse, Genève et Amsterdam.
Lauréat de plusieurs concours internationaux, comme le Concours J.-S. Bach de Leipzig (2006) et le Concours de Bruges (2007), il est invité comme soliste par les plus grands festivals européens (la Semaine Mozart et le Festival de Salzbourg, le BachFest de Leipzig, le Festival de Musique ancienne d’Utrecht, le MusikFest de Brême, le Festival de Radio France à Montpellier, la Milanesiana de Milan) ainsi qu’aux États-Unis, en Amérique latine, en Extrême-Orient et en Nouvelle- Zélande. Il se produit dans des salles telles que le Concertgebouw d’Amsterdam, la Tonhalle de Zürich, le Bozar de Bruxelles, le Konzerthaus de Vienne, le Mozarteum et la Haus für Mozart de Salzbourg ou encore la Salle Pleyel.
 
En 2007, Marc Minkowski l’invite à rejoindre les Musiciens du Louvre. Avec cet ensemble il participe à de nombreuses tournées où il interprète la partie soliste des concerti de Bach, Händel, Haydn et Mozart.
Il fait aussi partie des ensembles Zefiro (Alfredo Bernardini), le Bach Collegium Japan (Masaaki Suzuki), Les Talens Lyriques (Christophe Rousset), Harmonie Universelle (Florian Deuter), Pulcinella (Ophélie Gaillard), Música Temprana (Adrian van der Spoel) et Le Concert des Nations (Jordi Savall).
Comme soliste, il a été accompagné par des ensembles comme le Mozarteum Orchestra, le Combattimento Consort, l’Orchestre baroque de Leipzig and l’Orchestre de chambre de Mantoue.
Depuis 2015, il dirige régulièrement les Musiciens du Louvre dans un répertoire qui va d’Alessandro Scarlatti (Messa di Santa Cecilia) à Händel (Dixit Dominus) en passant par les motets de Galuppi et Mozart. Il est également invité comme soliste et chef d’orchestre par la Holland Baroque Society et la Nederlandse Bach Vereniging.
 
Sa discographie comprend, entre autres, un disque des Suites de Louis Couperin, une intégrale des Partitas de J.-S. Bach, un disque de sonates de Haydn et les Quatuors avec piano ainsi que le Concerto K. 488 de Mozart enregistrés sur le pianoforte du compositeur, aujourd’hui conservé à Salzbourg.
Passionné par l’enseignement, il a donné des masterclasses en Europe, en Amérique latine et en Asie. Et depuis septembre 2016, il est professeur de clavecin et basse continue à la Schola Cantorum Basilensis.
Enfin, en 2017, le label Evidence Classics a publié sa version des Sonates de Haydn.
 
IL POMO D'ORO
Fondé en 2012, Il Pomo d’Oro s’est déjà assuré une place prééminente, se produisant dans les plus grandes salles du monde aux côtés d’artistes de stature internationale. Ses musiciens figurent parmi les meilleurs de la scène musicale, produisant un jeu authentique sur instruments d’époque dont l’intensité est partout célébrée. Dotés d’un profond enthousiasme, ces artistes et leurs jeune chef, Maxim Emelyanychev, allient une parfaite connaissance des différents styles à des compétences techniques sans faille. Largement dédié au XVIIIème siècle (Händel, Vivaldi), le répertoire d’Il Pomo d’Oro couvre toutefois plus de deux siècles de musique, du Seicento italien aux grands classiques viennois (Haydn, Mozart).
 
Bien que salués dans des prestations instrumentales exécutées dans des configurations les plus diverses, Il Pomo d’Oro se focalise essentiellement sur l’opéra et, plus largement, sur les programmes vocaux. Dans ce domaine, sa discogra- phie abondante (près d’une vingtaine d’enregistrements pour Erato-Warner Classics, Decca-Universal ou encore Naïve) a grandement contribué à la notoriété de l’orchestre, comprenant nombre de premières mondiales et décrochant des distinctions illustres (« Diapason d’Or », « Choc » de Classica, International Classic Music Award, International Opera Award, Grammy Award, Deutsche Schallplattenkritik, Echo Klassik Award, etc).
 
Citons les disques-récitals avec trois contre-ténors : Max Emanuel Cencic (Venezia et Arie napoletane), Xavier Sabata (Bad Guys) et Franco Fagioli (Arias for Caffarelli et Handel arias). Il Pomo d’Oro entretient aussi des relations privilégiées avec deux mezzo-sopranos : avec Joyce DiDonato, il a enregistré In War & Peace et avec Ann Hallenberg, Agrippina puis Carnevale 1729. Avec la soprano Francesca Aspromonte, ce fut l’album Prologue, qui marque aussi la première collaboration avec le violoniste Enrico Onofri.
Il Pomo d’Oro a signé l’enregistrement de plusieurs inté- grales d’opéras avec des distributions de premier ordre : Tamerlano, Partenope et Ottone de Händel, Catone in Utica de Vinci. Il Pomo d’Oro accompagne également les étoiles montantes de la scène internationale : avec la soprano Emőke Baráth, il a réalisé un enregistrement dédié à la compositrice vénitienne Barbara Strozzi ; avec le contre-ténor Jakub Józef Orlińsky, il a gravé un programme de musique sacré italienne autour de Vivaldi. Ces deux disques seront prochainement publiés par Erato-Warner Classics.
 
Les réalisations purement instrumentales sont tout aussi brillantes. Avec le violoniste Dmitry Sinkovsky, Il Pomo d’Oro a apporté une contribution remarquée à l’Édition Vivaldi de Naïve, Concerti per violino « Per Pisendel ». Dmitry Sinkovsky est rejoint par Riccardo Minasi pour les Concerti a due violini, disque de nouveau acclamé par la critique. Les collaborations avec Riccardo Minasi, qui a dirigé plusieurs des disques de l’orchestre, ont marqué des événements importants dans la carrière du Pomo d’Oro. Citons le très original Gondola consacré à la musique vénitienne ou encore l’album Giovincello (concertos pour violoncelle de Haydn, Platti, Boccherini...) qui marque la rencontre explo- sive entre Il Pomo d’Oro et le prodige français du violoncelle Edgar Moreau, ou enfin un disque consacré aux con- certos pour violon ou pour clavecin de Haydn, Maxim Emelyanychev étant aussi bien chef que claveciniste.
 
Il Pomo d’Oro se produit dans les plus grandes salles du monde : Théâtre des Champs-Élysées, Philharmonie, Maison de la Radio et Salle Gaveau à Paris ; Theater an der Wien à Vienne ; Barbican Center et Wigmore Hall à Londres ; Bozar à Bruxelles ; Philharmonie de Berlin ; Herkulessaal de Munich ; Auditorio Nacional de Madrid ; Carnegie Hall de New York, pour n’en citer que quelques-unes.
En 2016, Il Pomo d’Oro est devenu ambassadeur de El Sistema Greece, un projet humanitaire ayant pour objectif de combattre la perte de son foyer et de son identité, en offrant aux personnes n’ayant pas accès à la musique une édu- cation musicale et en promouvant leur activité musicale une fois qu’elles sont été initiées.
 

Au programme

ANIMA SACRA
  • Johann David Heinichen - Alma redemptoris Mater
  • Alessandro Scarlatti - Sonata in quattro en si bémol Majeur
  • Antonio Vivaldi - Stabat Mater
  • Jan Dismas Zelenka - S’un sol lagrime
  • Nicola Fago - Tam non splendet
  • Jan Dismas Zelenka - Sinfonia en la mineur – Allegro
  • Johann Adolph Hasse - Mea tormenta properate
.............................................................................................................................................................................................................
AVANT LE CONCERT
17h30 à 18h30 : visite guidée
Visite d’Olivet à travers son patrimoine.
Rendez-vous devant l'Église Saint-Martin.
Visite accessible sur présentation d’un billet pour le concert du jour, dans la limite des places disponibles.