Ensemble Il Festino

Ensemble Il Festino - Photo de Arnaud Roberti
Ensemble Il Festino - Photo de Arnaud Roberti
  • samedi 10 juin 2017, à 20 h 30    
  • À La Ferté-Saint-Aubin (Eglise Saint-Michel)
  • Avec :

    Dagmar Saskova, soprano
    Francisco Javier Manalich, chant & viole de gambe
    Ronald Martin, viole de gambe
    Manuel de Grange, luth, théorbe, guitare et direction
    Maria Christina Cleary, harpe

  • Tarif A (25€, 12€ ou 6€)
    Consulter le détail des tarifs

Sur le Web

Découvrir le site internet de l'Ensemble il Festino

Au début du XVIIe siècle l’Italie était la référence absolue dans le domaine artistique. Tout peintre, musicien ou architecte digne de ce nom devait se rendre dans la péninsule une ou plusieurs fois pour perfectionner son art et, surtout, obtenir la reconnaissance de ses pairs.  Inversement, les maîtres italiens s’exilaient volontiers, engagés par les rois, princes, riches bourgeois et hommes d’église les plus importantes d’Europe. Aussi, l’apprentissage de la langue italienne faisait partie, depuis la Renaissance, de la formation des hommes et femmes de « qualité », c’est-à-dire de l’aristocratie. Les musiciens étaient particulièrement concernés par ce rayonnement transalpin.

Même en France, où la volonté des souverains avait tendance à développer le style national, la présence des Italiens était très forte, et ce pour des raisons autant artistiques que politiques. La musique italienne était incontournable et les compositeurs et éditeurs français, tenant compte de cet engouement, ont inséré des airs en italien dans nombre de recueils édités par Robert Ballard, alors détenteur du privilège royal. C’est pourquoi la musique est une imitation ou représentation, aussi bien que la poésie, la tragédie ou la peinture, car elle fait avec les sons, ou la voix articulée ce que le poète fait avec les vers, le comédien avec les gestes et le peintre avec la lumière, l’ombre et les couleurs .

Marin Mersenne, Harmonie Universelle, 1636 Plaisir des sens et élévation de l’esprit par la poésie, le geste et la musique. Voilà, en quelques mots, le résumé de l’identité de cet ensemble. Dirigé par le luthiste Manuel de Grange, l’ensemble reste fidèle à l’esthétique et aux règles déclamatoires du XVIIe siècle, valables pour le chant et le récit, mais aussi pour la musique instrumentale, jouée sur instruments anciens. Les musiciens et chanteurs de l’ensemble Il Festino sont présents dans tous les concerts de l’ensemble ce qui établit une complicité et une entente unique dans le paysage de la musique ancienne en France.

L’ensemble cherche à associer les vers et les airs d’une même époque dans un jeu de miroir afin de transmettre au public un instant unique. Celui-ci rencontre, l’espace d’un moment, les hommes et les femmes de jadis qui ont su, par des moyens raffinés mais aussi s’appropriant et sublimant quelquefois des éléments de la musique populaire, transmettre leurs passions, joies, chagrins et leur attachement aux plaisirs qui nous accompagnent depuis toujours. Depuis sa création en 2009, Il Festino se produit en concert dans d’importants festivals en France et à l’étranger (Festival Baroque de Pontoise, Lanvellec, Haut Jura, Namur, Saint Michel-en-Thiérache, Musique et Mémoire, Midis- Minimes…) et dans des scènes nationales de renom (Théâtre de Cornouailles, Le Quartz, La Passerelle, L’ARC de Rezé…).

Sorti en mai 2012, le premier CD de l’ensemble, consacré aux airs en italien sous Louis XIII a reçu un accueil enthousiaste de la critique spécialisée et a obtenu notamment 5 diapasons de la prestigieuse revue Diapason. En mars 2015, Il Festino sort le deuxième CD de l’ensemble, consacré aux airs pour voix seule du compositeur Stefano Landi, enregistrement qui obtient également 5 diapasons en juin 2015. En 2017, paraîtra le troisième CD de l’ensemble consacré aux airs de Michel Lambert et Sébastien Le Camus.

Au programme

Dove ne vai crudele

Airs de cours en italien

Pierre Guédron
Antoine Boesset
Etienne Moulinié

Avant le concert
18 H 00 : VISITE GUIDÉE - DÉCOUVERTE DU QUARTIER SAINT-MICHEL
Organisée avec l’office de tourisme des portes de Sologne. Rendez-vous devant l’église Saint-Michel. Visite accessible sur présentation d’un billet pour le concert du jour, dans la limite des places disponibles.

Il Festino est soutenu par la Région Bretagne, la DRAC Bretagne, la SPEDIDAM pour la diffusion et par l’ADAMI et le FCM pour ses enregistrements.